Elsa De Smet

17 juil 2015
  • Docteur en Histoire de l’art
  • ATER en histoire de l’art contemporain (Université de Bourgogne – Dijon)

Le travail d’Elsa De Smet se concentre sur l’histoire des images scientifiques et plus particulièrement sur la construction iconographique de l’aventure spatiale entre la fin du XIXe siècle et 1969. Son étude tente de déterminer quels paradigmes esthétiques ont dominé les illustrations de vulgarisation scientifique dans un contexte sociologique, politique, industriel et culturel tourné vers le progrès scientifique et la conquête des nouvelles frontières de l’espace.

Elle a préparé sa thèse, intitulée Voir pour savoir. La visualisation technique et scientifique de l’aventure spatiale dans le monde occidental entre 1840 et 1969, à l’Université Paris IV Sorbonne, sous la direction d’Arnauld Pierre (Centre André Chastel).


Publications
  • « Le Paysage spatial : de l’École de Barbizon aux Pulp magazines », Resfuturae. Revue d’études sur la science-fiction, n° 5, 2015.
  • « Lucien Rudaux, peintre des autres mondes », in All Aliens, coll. « Cabaret de curiosités », Subjectile/Le Phénix/Les solitaires intempestifs, 2014, pp. 30-39.
  • « Paysages de l’espace », L’Astronomie, n° 52, juillet-août 2012, pp. 60-68.
  • Sur le travail de Constance Nouvel, artiste photographe : « Des images actives »,  Code 2.0 Magazine #4, avril 2012.
  • (avec Jodène Morand), Länder. Polysémie du paysage. Exposition du 28 septembre au 21 octobre 2011, École européenne supérieure d’art de Bretagne – site de Rennes, 2012.

Elsa De Smet est également l’auteur du carnet de recherches Moonraker depuis octobre 2012.