Changer de point de vue

Changer de point de vue

Les Sélénites, du grec Σελήνη (lune), sont les habitants de la Lune. L’usage du terme évoque des œuvres de fiction ou des récits explorant d’autres « mondes » souvent pour mieux ironiser sur les situations et comportements terrestres comme dans l’Histoire véritable de Lucien de Samosate (IIe siècle) ou dans l’Histoire comique des États et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac (XVIIe siècle). On le trouve pourtant aussi glissé, à l’aide de ce simple constat (« C’est la ‟Pleine Terre” pour les Sélénites »), dans un ouvrage dont le projet est tout autre […].



La Terre vue de l’espace

Aujourd’hui, nous sommes tous habitués à la vue de l’espace. Pourtant, celle-ci ne va pas de soi ; elle prend à contrepied de nombreuses conventions du regard humain historiquement enracinées. S’habituer à ce nouveau point de vue a été un long processus d’apprentissage, toujours en évolution, depuis les premières photographies aériennes prises dans des aéronefs au XIXe siècle, jusqu’aux images d’une planète bleue, devenues les icônes de la vulnérabilité de la Terre.



Humanités spatiales

« Espace ». Le terme est polysémique, générateur d’un certain flou, peut-être même propice aux malentendus. L’ambiguïté pourtant est intéressante : difficulté à affronter plus qu’à esquiver, elle oblige à préciser des définitions, mais aussi à préciser à qui correspondent ces définitions ; elle est aussi, grâce au potentiel de malentendu qu’elle porte, à même de susciter des frottements constructifs, de révéler autre chose que des évidences.