Impesanteur : une naissance de haut vol

Impesanteur : une naissance de haut vol

Peut-il y avoir une réactivation de la mémoire d’un vécu in utero, mémoire inscrite dans nos cellules et qui permet des liens avec ce que nous avons vécu à la naissance ? Pouvons-nous nous souvenir d’expériences très primaires ? Cette analyse met ainsi en avant la dimension très régressive de l’impesanteur, réactivant des ressentis précoces, très premiers dans la façon dont le corps est perçu.



Le monde arabe et la science spatiale

La publication de Jörg Matthias Determann, Space Science and the Arab World. Astronauts, Observatories and Nationalism in the Middle East, est le fruit de plusieurs années d’une recherche académique consacrée à l’écriture d’une histoire transnationale des sciences spatiales arabes qui constitue un angle inédit d’approche dans l’étude des systèmes d’interaction économique et le rapport qu’ils entretiennent avec la mondialisation.



Les origines culturelles du vol habité européen

En quoi l’exploration spatiale témoigne-t-elle de la nature exploratrice de l’espèce humaine, ou encore de sa curiosité et de son esprit d’aventure ? C’est là une interrogation reposant sur un présupposé important, nourri d’un certain sens commun vis-à-vis du spatial : l’exploration serait propre à l’ADN de l’Homme, et ainsi naturelle. Or, il apparaît que le vol spatial reste un produit social et culturel, qu’il convient de replacer dans une histoire intellectuelle au long cours.



L’histoire longue des promesses du New Space

Dans cet article, je me proposerai d’explorer quelques aspects de cette séquence historique sans prétendre un instant l’épuiser. Aux généralités hors-sol, je substituerai une approche cen-trée sur diverses expériences situées du NewSpace, des trajectoires d’idées et d’entrepreneurs d’idées, afin de saisir en quoi et pourquoi cela fait emprise. Ces restitutions sont extraites d’une enquête en cours sur l’histoire et le développement de l’« espace 2.0 ».



Saisir les institutions par la marge

Un après-midi ensoleillé à la bibliothèque de l’Observatoire de Paris. De rares habitués du lieu compulsent quelques manuscrits de Delambre, d’un Cassini, ou de Le Verrier, caressant doucement de la main la moleskine recouvrant les tables en bois. […]