Marie Itoiz

19 nov 2018
  • Docteure en Histoire des sciences et des techniques
  • Chercheuse associée à EA1610 EST-GHDSO

Les recherches de Marie Itoiz s’inscrivent dans des thématiques liées à la minéralogie du XIXème siècle ainsi qu’à l’histoire des techniques. Plus spécifiquement, elle s’intéresse à la manière dont les minéralogistes observent les roches et comment se construit la pétrographie microscopique. Son travail a permis de caractériser la mise en place d’un ensemble technique en pétrographique, qui comprend l’utilisation combinée d’un microscope, d’un dispositif de polarisation et de sections fines de roche. A ce propos, elle a soutenu en 2017 à l’Université Paris-Sud/ Université Paris-Saclay sa thèse intitulée Genèse de la pétrographie microscopique. Les conditions de mise en œuvre d’une nouvelle pratique d’observation au cours du XIXème siècle, préparée sous la co-direction de Renaud d’Enfert et Pierre Savaton.

A présent, elle poursuit son travail sur les dispositifs de polarisation dans le but d’en caractériser la ou les lignée(s) technique(s). Cette méthodologie implique un questionnement sur les matériaux, les circulations ainsi que les acteurs, tels que les fabricants et les savants.

 


 

Publications (sélection)

Marie Itoiz, « Observer le monde minéral : analyse de la construction de pratiques autour de l’identification des roches et des cristaux entre 1844 et 1873 » Cahier François Viète 2018.

Marie Itoiz, « La mise en lumière des minéraux : Étude du nicol et de sa fonction dans la minéralogie du XIXe siècle » dans Jérôme Fatet (coordinateur), A quoi servent les instruments scientifiques ? Réflexions et études de cas sur les rôles et les fonctions des instruments dans la pratique scientifique, Collection Savoirs scientifiques et Pratiques d’enseignement, Presses Universitaires de Limoges, Limoges, 2016, p.39-55.