Catherine Radtka

20 fév 2015
  • ATER à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard
  • Docteur en Histoire

Les recherches de Catherine Radtka s’inscrivent dans une perspective d’histoire sociale et culturelle, privilégiant l’analyse des rapports entre science et société sur le long XXe siècle. Elles contribuent plus particulièrement à une histoire culturelle de l’appropriation du ciel et des techniques d’observation et d’étude du ciel et de l’espace par des publics variés, notamment par les jeunes dans ou à l’écart des cadres d’enseignement formel. Elles se déploient donc sur des terrains variés et complémentaires (presse jeunesse, littérature éducative, manuels scolaires, programmes d’enseignement, mouvements d’éducation populaire, etc.) et visent autant des disciplines scolaires (comme la cosmographie) que des jeux et « bricolages » dont le statut pédagogique varie selon les publics (comme la construction de fusées miniatures).

Elle  a soutenu en 2013 à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales sa thèse intitulée Construire la société scientifique par l’école. Angleterre, France et Pologne au prisme des manuels de sciences pour les élèves ordinaires (1950-2000), préparée sous la direction de Dominique Pestre.


Communications récentes (sélection)

Pour plus de précisions, voir aussi sa page personnelle sur le site de l’ISCC.