Le projet du blog Humanités spatiales est de permettre, par le biais d’une écriture collective et collaborative, l’analyse de la manière dont l’espace cosmique est et a été appréhendé par différents groupes ou sociétés. Il est ouvert aux chercheurs en sciences humaines et sociales s’intéressant, ponctuellement ou régulièrement, à l’espace et aux activités spatiales et, tout particulièrement, à la diversité de ses représentations culturelles.


Falcon Heavy de Space X (c) Space X, 2018

L’histoire longue des promesses du New Space

19 nov 2019

Dans cet article, je me proposerai d’explorer quelques aspects de cette séquence historique sans prétendre un instant l’épuiser. Aux généralités hors-sol, je substituerai une approche cen-trée sur diverses expériences situées du NewSpace, des trajectoires d’idées et d’entrepreneurs d’idées, afin de saisir en quoi et pourquoi cela fait emprise. Ces restitutions sont extraites d’une enquête en cours sur l’histoire et le développement de l’« espace 2.0 ».





Airbus Zéro-G

La notion d’ilinx à l’épreuve de l’impesanteur

29 juil 2019

À partir de la définition de l’ilinx donnée par le sociologue Roger Caillois en 1958 dans son ouvrage Les Jeux et les hommes. Le Masque et le vertige, il est possible d’élaborer plusieurs hypothèses qui seront mises à l’épreuve à l’occasion du vol en impesanteur, à bord de l’Airbus ZERO-G. Il s’agira ainsi de le concevoir comme une expérience restreinte des limites qui permet une réinvention de soi.





Pilotorama du magazine Pilote n°340 de 1966, "Hammaguir base spatiale française" par Murtin

Hammaguir pour la jeunesse

29 avr 2019

La publicisation des activités spatiales n’opère pas uniquement à destination du grand public adulte. Les différents lancements de fusées (d’abord en Union soviétique, puis aux Etats-Unis et enfin en France) ont fait l’objet d’une couverture médiatique intense, le jeune public fut une de ces cibles à travers les magazines pour la jeunesse. Le contenu et la construction de ces articles montrent une évolution dans la manière de présenter les activités spatiales au public.





L'écrivain Pierre Senges lors de son vol en impesanteur à bord de l'airbus Zéro G le 10 octobre 2013

Décrire une expérience d’impesanteur : de l’extraordinaire à l’infraordinaire

29 mar 2019

Comment décrire une situation aussi extraordinaire que celle de l’impesanteur ? Quelles sont les ruses stylistiques opérantes (métaphores, comparaisons, oxymores, métonymies) pour le locuteur qui expérimente pour la première fois un vol dans un Airbus ZERO-G effectuant des vols paraboliques qui recrée des situations de micropesanteur ? Et dans quel imaginaire spatial le primo-volant inscrit-il son expérience ?





milky-way-1023340

Voyages aux confins de l’esprit…

03 jan 2019

Dans un contexte d’absence de pesanteur, comment se modifie la conscience de soi, et comment même se préserve-t-elle ? Comment l’humain s’adapte psychologiquement à des ressentis corporels étranges, non habituels, potentiellement inquiétants ?